Un mois, et après ?

En termes de communication, le mois de l’ESS a probablement atteint largement ses objectifs. Plus de 2.000 événements organisés à travers tout le pays, fièrement annoncés, notamment à travers les réseaux sociaux, ponctués d’une armée de points d’exclamation qui vont bien ! Et, après-coup, force retours photo avec un sentiment de contentement et d’unanimité planant au-dessus des assemblées réunies soigneusement comptées… En termes de reconnaissance hors du cercle des convaincus, le bilan est peut-être plus mitigé, l’unanimité en question n’étant pas le signal le plus certain d’une sortie réussie de l’entre-soi… PB (ESI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *