Reconnaissance des PTCE : territoires et innovation

ptce-logo23 lauréats ont été sélectionnés parmi 180 dossiers à la suite de l’appel à projet pour la création des PTCE (pôles territoriaux de coopération économique) lancé conjointement en juillet par les ministres Benoît Hamon (ESS et consommation) et Cécile Duflot (Logement et égalité des territoires). Ces PTCE, dédiés au développement économique des territoires et à la création d’emplois, pourront se partager une enveloppe de 3 millions d’euros. Il s’agit d’une des premières expérimentations prévues dans le cadre de la loi Economie sociale et solidaire (article 5).

Ces PTCE regroupent des structures de l’ESS associées à des TPE et de PME, ainsi que des collectivités, des centres de recherche ou des organismes de formation.A l’image des clusters mais sous l’angle de la coopération.La démarche a été inspirée par les travaux du Labo de l’ESS, le think tank présidé par Claude Alphandéry. Dans notre région, le Pôle de coopération économique social et environnement Sud Aquitaine a été distingué, ainsi que le Pôle régional des musiques actuelles de Poitou-Charentes.

Le Pôle Sud Aquitaine, dont le coordinateur est le Comité de bassin d’emploi du Seignanx, pousse deux axes de développement sur le secteur Sud-Landes-Pyrénées-Atlantiques – gestion des ressources humaine-formation et création d’activités-accompagnement au développement de projets- s’appuyant sur plus d’une dizaine de partenaires (structures coopératives et groupements d’employeurs), avec notamment l’objectif de création d’activités dans les ZUS (zones urbaines sensibles), la création d’une coopérative d’activités et d’emploi dans le BTP-éco-construction.

Le Pôle régional des musiques actuelles (PRMA) privilégie 3 axes d’action : la promotion de la scène locale via l’animation de projets collaboratifs, la recherche et l’expérimentation de nouveaux modèles économiques et de nouveaux modes d’organisation.Le PRMA regroupe sous forme associative (siège à Poitiers) plus d’une trentaine d’acteurs de la filière musicale, les réseaux culturels régionaux et ceux de l’ESS ainsi que les collectivités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *