Patrons de l’ESS versus Medef

Medef-livre-jauneDes dirigeants de l’économie sociale sont vent debout contre les dernières propositions du Medef, programme baptisé «1 million d’emplois… C’est possible ! », ou encore le « petit livre jaune », comme le relate Politis. L’idée que « le modèle économique et social issu de la Libération a vécu » semble avoir mis le feu aux poudres, même si, certains, comme le président de la chambre régionale de l’ESS d’Ile-de-France, estiment que des aménagements du code du travail  sont « nécessaires, (…) car la société a évolué ».

L’Udes (Union des employeurs de l’économie sociale) qui fédère près d’une trentaine de groupements et syndicats d’employeurs représentant plus de 70.000 entreprises, avait pourtant de nombreux points d’accord avec la première organisation patronale (sur la baisse des charges et le crédit d’impôt compétitivité emploi, tout en plaidant pour que le secteur associatif puisse en bénéficier). Un protocole d’accord avait même été passé sur la représentativité des organisations multiprofessionnelles.

Mais là, pas question d’aller plus loin, notamment sur la question de la « flexibilité du travail » (le Medef envisageant la fin du CDI au profit de « contrat de projet »). Pour Jack Potavin, président du Groupement des organismes employeurs de l’économie sociale (GOESS, représentant 80% des salariés des comités d’entreprise employeurs), les propositions du Medef relèvent de la « provocation idéologique et d’une gestion libérale sauvage. Pourquoi pas le retour au servage ? ». Et de craindre le déploiement de « services à bas coûts » : «Pour nous, cela ne peut être la base du développement des entreprises.  Il y a certes des contraintes de gestion, mais qui tiennent compte d’un travail salarié justement rémunéré si on veut des services rendus efficaces ». Un extrait du guide des bonnes pratiques en vigueur dans l’ESS ?

Politis

ess_Emploi dans les territoires

 

 

 

 

Le ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social

Batiactu

Localtis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *