Pas de Scop pour la reprise d’une imprimerie en Béarn

Le projet d’une Scop (société coopérative et participative) pour la reprise de l’imprimerie Taag à Salies-de-Béarn, en liquidation après avoir repris Frontère en avril dernier, n’ira pas au bout. Le projet était porté par 12 des 22 salariés, dont 6 devaient investir, mais les mises de fond de départ requises étaient trop importantes. Le sort de l’imprimerie est désormais suspendu à un très hypothétique repreneur.

Dans le supplément “Landes éco” (Sud Ouest), Marc Amorena, directeur de l’Urscop (Union régionale des Scop Aquitaine) déplore que les projets de reprise en Scop soient souvent évoqués comme solution de « dernière chance», alors que de nombreux projets de transmission de PME transmis « calmement par anticipation» aboutissent. Deux exemples sont cités : la Scop Ambulance Aire Adour (40), après une scission de société, le dirigeant conservant l’activité pompes funèbres, et la marbrerie Couture, à Aire-sur-l’Adour, reprise par ses salariés il y a un an.

République des Pyrénées

Sud Ouest

Urscop Aquitaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *