Loi ESS, la hantise du soufflet

Vincent-DelpeyratLa loi ESS serait-elle une “loi soufflet” ? Le RTES, Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire (1), tire la sonnette d’alarme sous forme de question, un rien provocante eu égard à la qualité des signataires (parmi eux Bérénice Vincent-Delpeyrat, vice-présidente de la Région Aquitaine, en charge de l’ESS).

En fait cette prise de position de représentants voire de dirigeants de collectivités vise à souligner l’importance de l’adoption en juillet de la loi Hamon, « dans une société en crise », tout rappelant les attentes suscitées par ce texte. Et au passage de déplorer la relative indifférence qui a accueilli cet événement dans le pays. Cette loi représente, aux yeux des administrateurs du RTES, une reconnaissance du « potentiel contributif de l’ESS à un vrai scénario de sortie de crise ». Et pour ses acteurs, l’occasion de se départir de l’image de « roues de secours de la “vraie” économie ».

Alors même que se pose la question de la survie d’une partie d’entre eux, les moyens financiers, affectés aujourd’hui par exemples aux pôles territoriaux de coopération économique (2) pourtant institués dans la loi ESS, paraissent « insignifiants ». Les interrogations subsistent sur les moyens qui seront débloqués par la BPI et sur la sécurisation des subventions des associations, au moment où les collectivités sont confrontées aux baisses de dotation. Bref, l’urgence, selon le RTES, c’est l’engagement de l’Etat en moyens financiers et humains pour que la loi ESS ne soit pas que du vent…

(1) Les collectivités membres dans notre région : Région Aquitaine, la CUB, les communautés d’agglomération de Niort, Poitiers et Pau, les conseils départementaux de Gironde, Dordogne, Corrèze, Pyrénées-Atlantiques, les villes de Niort, Bordeaux, Canéjan, Pessac, Tarnos, Bergerac, Coulounieix-Chamiers.

Dans le cadre du soutien au développement des PTCE, Carole Delga a annoncé, à l’occasion de la journée nationale des PTCE, qu’un nouvel appel à projets aura lieu en 2015, faisant l’objet d’un suivi des services déconcentrés de l’Etat.

Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire

Localtis

hantise_soufflet

La Croix

Presse agence

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *