La solidarité, en crise elle aussi…

CredocUne enquête du Crédoc (1) révèle que « le soutien à l’Etat-Providence vacille ». Autrement dit l’idée que « les plus pauvres seraient responsables de leur situation » a fait un bond stupéfiant dans l’opinion depuis le début de la crise en 2008. Idem pour la proportion de Français estimant que « les aides aux familles qui ont des enfants sont suffisantes » (sous-entendu : pas la peine d’en faire plus…), passant de 31% en 2007 à 63% en 2014.

Bref, l’empathie de l’opinion envers les personnes en difficulté est en chute libre. Avec pour conséquence, une « remise en cause du bien fondé ou tout du moins de l’efficacité de la mise en œuvre des politiques sociales ». Par ricochet, on comprend mieux le déplacement des intentions de vote vers les extrêmes, mais aussi certaines « sorties » ministérielles sur des thèmes comme le contrôle des « assistés » fraudeurs…

PB (ESI)

Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie

Pour aller plus loin :

Localtis

Crédoc

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *