La Ruche se pose à Bordeaux

Ruche-BordeauxC’est l’un des événements du mois de l’ESS en Aquitaine, l’ouverture de La Ruche à Bordeaux.

Evénement attendu depuis l’annonce en avril d’un partenariat de poids  : Orange a décidé d’investir quelque 700.000 euros pour que l’expérience de La Ruche Paris, espace de travail collaboratif dédié à l’innovation sociale, puisse essaimer en régions.

Bordeaux est le premier essaim à éclore. Il a ouvert ses portes le 4 novembre, abrité par la société philomatique, avec le soutien de la mairie de Bordeaux.

Le président de l’association La Ruche, Bernard Humbert (photo), était présent pour soutenir la jeune directrice de la déclinaison bordelaise recrutée il y a 3 mois, Camille Panczer, 23 ans, étudiante passée par l’école de commerce et développement 3A de Lyon, impliquée depuis longtemps dans l’économie sociale et l’accompagnement de projets solidaires en milieu étudiant.

A ses yeux, au-delà d’un «espace convivial et chaleureux», La Ruche est d’abord une communauté «open source de partage». Traduction : les entrepreneurs sociaux qui l’intégreront vont y trouver un accompagnement à la création d’activité, mais aussi, en adoptant une «démarche impliquante», une synergie en termes de partage d’expériences, de réseau, de connaissance, ainsi qu’une ouverture à l’écosystème tissé par l’ESS.

La Ruche Bordeaux dispose des atouts pour devenir une vitrine de l’innovation sociale locale, couvée par son puissant protecteur, Orange qui, outre l’ouverture de ses réseaux dans tous les sens du terme (dont le mécénat de compétence), ne manquera pas d’offrir de prometteurs débouchés professionnels ou commerciaux.
La Ruche Bordeaux, 66 rue de l’Abbé de l’Epée.

LIRE AUSSI

La Ruche – Une tranche d’Orange pour se développer

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *