Ismaël Le Mouël, geek-héros de l’ESS

 http://ecosocial-info.com/ - innovation sociale-economie sociale et solidaire - ess

http://ecosocial-info.com/ – innovation sociale-economie sociale et solidaire – ess

Néo-Bordelais, Ismaël Le Mouël, initiateur  de la Social Good Week, outil de promotion de l’économie sociale via les réseaux, est représentatif de l’arrivée des idées et du dynamisme des start-up dans l’ESS.

Polytechnicien et diplômé de HEC, Ismaël Le Mouël, 29 ans, est  cofondateur et dirigeant de Hello Asso (ex-Mailforgood), start-up de l’ESS qui a pour objet de mettre la technologie numérique au service de l’économie sociale et solidaire, dans laquelle (lesquelles ?) il est tombée tout petit ou quasiment.

«La Tribune» vient de consacrer un portrait à celui qui est aussi l’initiateur en 2010 de la Social Good Week, manifestation nationale qui vise à promouvoir l’économie sociale via les réseaux.

Une vingtaine de coorganisateurs ont depuis rallié l’idée qui se décline aujourd’hui en une trentaine d’événements dans dix villes françaises. La manifestation a depuis été intégrée au réseau mondial des Social Good Weeks par la Fondation des Nations unies.

«Les valeurs du Web et de l’ESS sont très proches, explique Ismaël Le Mouël qui a aussi des idées sur le management ouvert et innovant , mais ces deux mondes ne se connaissaient pas il y a encore quelques années. Ils ne parlaient pas le même langage et ne rassemblaient pas les communautés». Le jeune homme brillant et pressé, selon ses proches, a contribué à les rapprocher.

C’est le même principe qui est à l’origine de Hello Asso, idée lancée avec Bruno Humber, président de La Ruche. Hello Asso est une plateforme qui aide à mettre en relation des associations avec des donateurs ou des financeurs ou simplement du futurs adhérents. Cette start-up vient de quitter Paris et ses locaux de l’incubateur Social Good Lab pour s’installer à Bordeaux avec ses 6 collaborateurs, après avoir réalisé une levée de fonds d’un million d’euros.

«Lidée initiale était d’utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir l’ESS. A chaque mail envoyé, un don était adressé à une association choisie par l’expéditeur. Aujourd’hui, nous proposons une plateforme de financement complète pour collecter des dons et émettre un justificatif fiscal, mener des campagnes et percevoir des adhésions».

Le site d’Hello Asso annonce aujourd’hui fièrement avoir déjà collecté  quelque 5,5 millions d’euros destinés à quelque 2.400 associations avec l’objectif d’en fédérer 10.000 d’ici la fin de l’année.

La Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *