Financement : la BPI temporise

Joel_ DarnaudEn ce qui concerne le financement de l’ESS, bpifrance est en «position d’attente», selon Localtis. Joël Darnaud, directeur exécutif de bpifrance a en effet indiqué que les arbitrages n’étaient pas encore rendus à la mi-mars. Le financement de l’économie sociale et solidaire figure parmi les missions de la Banque publique d’investissement, créée par l’exécutif Hollande, avec pas moins de 500 millions d’euros fléchés vers ce secteur.

Nicolas Dufourcq, DG de bpifrance, dans un rapport en date de juin 2013, avait initialement prévu plusieurs mécanismes de financement dont la création d’un fonds doté de 50 à 100 millions à destination d’entités à fort impact social, notamment dans les quartiers difficiles, et la mise en place d’un fonds d’innovation sociale, l’une des promesses de François Hollande, doté de 20 millions d’euros, créé avec le soutien du programme d’investissement d’avenir, des régions et des partenaires privés.

Des prêts participatifs sociaux et solidaires, sans garantie, d’une durée de 7 ans, avec des montants compris entre 10.000 et 50.000 euros pour financer des petits programmes, sont également au programme. Or, le bilan 2013 de bpifrance présenté en février ne mentionne aucun financement en direction de l’ESS (alors que 10 milliards de financement, 8 milliards de prêts bancaires garantis et un milliard d’investissement sont portés au bénéfice des entreprises traditionnelles). La ligne budgétaire pour l’ESS ne figure pas non plus dans le plan stratégique 2014-2017 de bpifrance, J. Darnaud reconnaissant que «dans le contexte actuel, ce n’est pas simple !».

Source: Localtis.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *