ESS : la convergence Parisot

 L-Parisot-NiortA défaut de ministres, Laurence Parisot, ex-présidente du Medef a tenu la vedette au premier Salon national de l’ESS à Niort, vendredi dernier. Ce qui n’est le moindre des paradoxes de cette économie en phase de décollage, selon nombre d’observateurs. Pas si étonnant en fait, le thème de la conférence à laquelle elle participait tournait autour des convergences à trouver entre l’économie sociale et solidaire, et l’économie “classique”.

L’ancienne patronne des patrons et désormais membre du conseil d’administration d’EDF, à défaut d’en avoir pris la présidence, faisait face à une sorte de réunion au sommet des leaders de l’ESS : Etienne Caniard, président de la Mutualité française, Dominique Mahé, sur ses terres en tant que PDG de la Maif, Roger Belot, son prédécesseur, aujourd’hui président du Ceges (Conseil des entreprises, employeurs et groupement de l’économie sociale), Hugues Vidor, vice-président de l’Udes (Union des employeurs de l’ESS). Charles Kloboukoff, PDG du groupe Léa Nature, suc­c­ess story sur le marché des produits bio et naturels, faisait en quelque sorte la jonction entre les deux économies : pas encore tout à fait dans l’ESS, mais il y songe.

Chacun dans son domaine a plaidé pour la cause, sur l’air de : donner du sens à ses métiers est notre force et fait de nous une économie qui compte. Et qui comptera de plus en plus avec les vertus de la loi cadre adoptée cet été.

Tranquillement, Laurence Parisot a recadré le débat : une confidence, elle fait ses courses à Biocoop… et surtout une affirmation : les deux modèles sont plus proches qu’on ne le pense. Notamment par le biais de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises), les entreprises classiques faisant de l’ESS sans le savoir ou presque… “La RSE, c’est à l’ESS qu’on le doit”, a-t-elle concédé, tout en recommandant de ne pas sacrifier à la caricature avec la stigmatisation des prises de dividendes et les épineuses questions de gouvernance, l’innovation sociale pouvant faire l’objet d’une “récupération” dans le bon sens du terme.

LIRE AUSSI  “Trop en (H)amont, c’est pas bon…”

Plein succès pour le salon de Niort

 

1 comment for “ESS : la convergence Parisot

  1. 25/10/2014 at 11:19

    En effet, il semblerait qu’il y ai pas mal de paradoxes dans la présence te le discours de Mme Parisot au salon national de l’ESS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *