Epargne solidaire | Lumo au chevet de la transition énergétique

http://ecosocial-info.com ESS économie sociale innovation sociale Aquitaine Poitou-Charentes

Isabelle Autissier

«Avec ce système participatif, nous contribuons à reprendre notre destin en mains », dixit Isabelle Autissier, la navigatrice rochelaise qui en souscrivant en ligne à la plateforme Lumo-France a laissé ce commentaire : «  Investir au côté de Lumo, c’est créer ici et maintenant les conditions d’émergence de l’énergie que nous voulons  ». La plateforme de financement participatif Lumo-France, basée à La Rochelle, a innové en adaptant les méthodes du crowdfunding au secteur de l’investissement responsable, avec cette spécificité unique en France, une contribution au financement de la transition énergétique.
L’idée est née en 2011 de la rencontre entre Alexandre Raguet, ingénieur expert en finance et énergies renouvelables, et de Marie Pons, économiste spécialisée en micro-finance, inspirés par les concepts de social business de Muhammad Yunus, le père du micro-crédit. En octobre dernier, Lumo a fait partie des premières plateformes à décrocher la label de conseilleur en investissements participatifs décerné par l’AMF, l’Autorité des marchés financiers.

Dernier accessit, le partenariat avec Sergies, société d’économie mixte locale, basée à Poitiers regroupant 265 communes de la Vienne et du Maine-et-Loire (à l’origine du premier parc éolien dans la Vienne), engagée dans l’accompagnement du développement des énergies renouvelables. Ce partenariat a abouti fin novembre avec l’appel à financement en cours de deux installations photovoltaïques dans la Vienne, une entreprise d’éco-construction et une exploitation agricole familiale tournée vers l’élevage.

lumo-france.com

Près de 80.000 euros déjà collectés pour les deux projets solaires en partenariat mis en ligne sur la plateforme Lumo-France à un peu moins de deux semaines de la clôture de la souscription. A noter que le Crédit coopératif en Poitou-Charentes en assure la promotion dans ses agences (La Rochelle, Niort, Poitiers).

LIRE AUSSI  (Archives) : Energie renouvelable – Partenariat Lumo -Sergies dans la Vienne

9 comments for “Epargne solidaire | Lumo au chevet de la transition énergétique

  1. Nicolas KARR
    03/02/2015 at 21:10

    Le financement participatif c’est quand les citoyens interviennent dans la gouvernance des projets qu’ils financent, non ?
    Ici, il s’agit d’obligations émisent par Lumo et qui ne sont que de vulgaires titres de créances, bien loin du financement « participatif » (comme les Cigales de Bretagne ont pu le faire sur le parc éolien de Béganne par exemple)..

    • 05/02/2015 at 11:59

      Bon, mais il reste l’engagement responsable souligné par Isabelle Autissier, non ?

    • 05/02/2015 at 19:36

      Monsieur Karr,
      Non, le financement participatif ne se résume pas à ce que vous décrivez. Intervenir dans la gouvernance des projets moyennant une prise de risque technologique et financière en est une forme. Participer au financement sans participer à la gouvernance en est une autre. Les deux sont respectables et permettent aux citoyens d’avoir le choix dans leur façon de s’impliquer.
      Le cas que vous citez est une aventure formidable. Les citoyens qui souscrivent dans les obligations proposées par Lumo, et émises par la société de production d’énergie renouvelable (et non par Lumo comme l’indiquez par erreur) participent d’une façon différente et s’impliquent ainsi dans la transition énergétique. C’est formidable aussi.
      Nous nous ferions une joie de vous expliquer pourquoi et comment nous portons ces projets et en quoi il n’y a pas plus de vulgaires « obligations » que de vulgaire « actions » quand il s’agit d’enjeux de cette nature…. Sauf bien sûr si vous vouliez utiliser la racine étymologique du mot « vulgaire » : « qui vient du peuple » 😉 Bien à vous. LUMO

  2. Nicolas KARR
    08/02/2015 at 01:14

    Je n’ai pas très bien compris de quelle prise de risques technologiques et financiers vous parliez ?
    Le photovoltaïque tel que vous le pratiquez est en effet une technique éprouvée depuis … plus de 40 ans (!…) et quant au risque financier, il me semble que ce sont les contribuables français qui le prenne via la CSPE. Pas vous !
    De grâce ne nous prenez pas pour des imbéciles en agitant un pinceau de peinture verte.
    Et quelles sont les différences entre votre projet et les obligations d’EDF pour financer leur développement (y compris nucléaire) ?
    Parlez moi plutôt du modèle du réseau Taranis, ou de celui des centrales villageoises du plateau de la Leysse, ou encore du financement des centrales photovoltaïques d’Enercoop et d’Energies Partagées ou des centrales citoyennes sur les écoles de la périphérie de Caen. Là OUI, il s’agit de « financement par la foule ».
    Je maintiens donc qu’il ne suffit pas d’un (pseudo) financement participatif pour transformer un projet commercial en projet citoyen. Quel qu’en soit l’objet final. Et quelle que soit la respectabilité de ses promoteurs.

    • Rice
      08/02/2015 at 10:30

      Je partage le point de vue de N.KARR et prône depuis longtemps l’investissement citoyen sous forme de SAS ou SCIC où collectivités et promoteurs privés (comme Lumo) seraient des actionnaires minoritaires. Il me semble en effet que ces deux derniers intervenants ont toute leur place dans ces dispositifs, ne serait-ce parce qu’ils maitrisent le sujet (réglementaires, juridiques, techniques, économiques…). Par contre, s’agissant d’un « bien commun » (l’énergie propre pour tous), il semble logique que la gouvernance en revienne aux citoyens, pas à des entreprises privées et, ne vous en déplaise, forcément mercantiles (les actionnaires de Lumo ne sont pas des philanthropes non ? Leur entreprise a bien pour objet de « gagner de l’argent » pas de faire de la « transition énergétique ». Ne pas confondre finalité et moyens… :).

  3. 08/02/2015 at 11:59

    Petit Lexique  (si vous me permettez):

    CSPE : Contribution au service public de l’électricité

    Réseau Taranis : fédère en Bretagne une trentaine de porteurs de projets – associations, sociétés d’exploitation coopératives et collectivités – ayant des projets éoliens, photovoltaïques, bois énergie, micro-hydrauliques et de maîtrise de l’énergie en Bretagne.
    (http://www.reseau-taranis.fr/)

    Plateau de la Leysse : projet photovoltaïque en Savoie dans le cadre des Centrales Villageoises, expérimentation menée dans les Parcs naturels de la Région Rhône-Alpes en tant que « mouvement citoyen de réaappropriation locale des enjeux énergtiques et des moyens de production »
    (http://www.centralesvillageoises.fr/web/guest/plateau-de-la-leysse-massif-des-bauges)

  4. 02/03/2015 at 18:49

    Bonjour,

    Afin d’expliquer la différence entre le financement participatif et le financement citoyen de projets d’énergie renouvelables, nous avons rédigé un article de blog à ce sujet que nous vous invitons à lire ici : https://www.lumo-france.com/blog/2015/03/02/projet-participatif-projet-citoyen-c-est-quoi-la-difference#.VPSTDfmG98F.

    Pour corriger ce qui a écrit par Rice, Lumo n’est pas un promoteur privé et n’est pas actionnaire des projets présentés sur le site. Lumo est une jeune entreprise qui propose aux citoyens d’épargner dans des projets d’énergie renouvelable préalablement sélectionnés pour leur intérêt public et leur pérennité économique. Les fonds propres des projets sélectionnés peuvent être publics, privés, citoyens, ou une combinaison des trois à partir du moment où ils respectent notre charte de qualité des projets.

    Créé en 2012, Lumo est une entreprise « sociétale » qui s’est donnée pour mission de développer une épargne citoyenne en circuit-court au service de la transition énergétique. Lumo a obtenu l’agrément Economie Sociale et Solidaire du Pôle de compétitivité mondiale Finance Innovation en novembre 2012.

    Nous restons à votre disposition pour échanger au téléphone ou lors d’une rencontre physique.

    Bien à vous,
    L’équipe Lumo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *