Darwin | Ecosystème bordelais en évolution

http://ecosocial-info.com ESS économie sociale innovation sociale Aquitaine Poitou-Charentes

Jean-Marc-Gancille

RTES explore la galaxie Darwin à Bordeaux, à travers l’interview de l’un de ses promoteurs, Jean-Marc Gancille, son directeur de la «transition écologique ».
« Un accélérateur d’évolutions urbaines durables », selon l’article que consacre à l’écosystème Darwin RTES (Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire) dans sa dernière newsletter.

Le projet emblématique et expérimental de l’agglomération bordelaise fait effectivement beaucoup parler de lui, particulièrement quand il est question d’innovation sociale ou d’entrepreneuriat solidaire.

D’aucuns évoquent le point de ralliement favori des bobos bordelais… RTES (avec la Scop La Péniche ) constate simplement qu’il s’agit d’un lieu effectivement innovant fréquenté chaque jour par « un millier de personnes (qui) y travaillent, se cultivent, se divertissent ».

Constat appuyé par une interview de Jean-Marc Gancille, directeur de la transition écologique, l’un des deux promoteurs de Darwin avec Philippe Barre. Jean-Marc Gancille revient sur l’idée de départ à partir de la proposition formulée par l’agglomération de Bordeaux, en 2008, d’occuper les Magasins généraux de l’ancienne caserne Niel, « porte d’entrée du futur éco-quartier de Bastide Niel » sur la rive droite de la Garonne.

« Nous souhaitions créer un lieu de coopération tous azimuts, moteur de démarches de transition écologique, ouvert sur son environnement et vecteur de changement pour le territoire ».

Proposition qui aboutira en 2010 à la vente de la friche Niel (10.000 m2) à la SAS Darwin-Bastide. Un investissement de 14 M€ financés à 93% sur des fonds privés (fonds propres, fonds d’investissement, prêts bancaires).

http://ecosocial-info.com ESS économie sociale innovation sociale Aquitaine Poitou-Charentes

Darwin

Le business modèle, comme devait l’expliquer Jean-Marc Gancille en décembre aux 10 ans d’Aquitaine Active, repose en partie sur les loyers versés par les futurs occupants des lieux. Les fonds publics (Ademe, Région, Feder) ont permis de financer les études environnementales, l’un des points forts du projet.
« Darwin est devenu rapidement un centre de vie au­tour des activités de coworking, restaurant, commerce, bien-être, bureau, etc… » Deux hectares de friches au­tour de la Caserne Niel sont loués par convention avec la collectivité pour être mis gracieusement à la disposition des associations du quartier pour leurs projets (skate park, espace de graph, ferme urbaine). Lesquels font beaucoup pour la popularité du lieu. Darwin par ailleurs soutient les associations intégrées à l’éco-système via un fonds de dotation. L’écosystème qui vient de remporter un appel à projets de Bordeaux Métropole (l’ex-Cub) pour le rachat et la réhabilitation d’une tranche supplémentaire de 12.000 m2 en vue d’un nouveau projet de logements sociaux, activités culturelles et créatrices, entreprises, auberge de jeunesse, etc.

Un millier de personnes y travaillent, se cultivent, se divertissent

Bénéficiant d’un fort soutien des élus locaux, l’écosystème accueille une pépinière de la Ville de Bordeaux, Le Campement, dédiée à l’économie verte, la gestion et l’animation étant confiée à la SAS Darwin-Bastide.

« Cette coopération entre collectivités locales et entreprises permet aussi de faire évoluer une culture bien française de méfiance réciproque ».

Constat enthousiaste de Jean-Marc Gancille. Ce qui ne l’empêche pas de formuler inquiétudes et critiques sur l’avenir de l’éco-quartier, conscient que l’engouement pour les nouveaux quartiers de la rive droite peut aussi comporter un risque de déséquilibre par rapport au reste de l’agglomération.

Projet Darwin

Sur le site de RTES

 

Le Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire se propose d’être le lieu de rencontre des collectivités locales engagées dans une démarche d’économie solidaire. Plus de 125 collectivités de tous échelons l’ont rejoint dont la Ville de Bordeaux en 2013. La dernière newsletter de RTES consacre d’ailleurs un portrait-interview à Yohan David, conseiller municipal bordelais, délégué à l’emploi, à l’insertion et l’économie sociale et solidaire, qui explique les axes de la politique de cette cité en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *