Api’Up recycle l’insertion sociale

Api-Up2-Valérie.BernaniL’association Api’Up concilie deux modèles, économie circulaire et insertion par l’activité, à Capbreton (Landes), et s’inscrit dans une démarche originale et innovante d’upcycling en réalisant meubles et objets de qualité à partir de matériaux délaissés. Sa directrice Valérie Bernani explique la démarche.

 

Quelle est l’origine du concept d’Api’Up ?

Par mon cursus, en tant que directrice de cluster et présidente d’une entreprise d’insertion pendant une dizaine d’années, je suis très attachée à tout ce qui est partenariat collaboratif, mutualisation et innovation. En arrivant dans les Landes où les conditions d’emploi ne sont pas évidentes, j’ai essayé d’identifier un besoin, à la fois sur le plan social et sur le plan technique, en matière d’environnement. Le stock de meubles usagés et hors tendance est l’un des gisements sur lesquels nous travaillons, mais ce n’est pas le seul. Selon notre approche de l’insertion, nous souhaitions emmener les personnels en insertion le plus possible près du monde du travail. Et donc éviter tout ce qui était recyclage créatif à l’unité en fonction de l’inspiration de la personne, tout ça relevant davantage, éventuellement, de l’insertion sociale que de l’insertion en structure professionnelle. Nous voulions faire autrement.

Quelle est votre méthode ?

Ce que nous proposons, c’est de la production. Nous avons mis en place des méthodes de travail. Nous souhaitons que les personnes qui travaillent chez nous, même si leur objectif n’est pas d’aller vers ce secteur, apprennent des méthodes de travail qu’elles pourront éventuellement reproduire dans leur principe dans d’autres métiers. Cela sous-entend que nous, nous travaillons plutôt selon des méthodes entrepreneuriales.

En quoi votre modèle est-il innovant ? S’inscrit-il dans un nouveau développement de l’économie sociale ?

Notre modèle est innovant sur le plan de l’économie circulaire parce qu’il groupe deux entrées sur les déchets. D’abord une entrée plutôt conventionnelle puisque nous allons collecter des déchets dans des entreprises. Nous avons développé un partenariat très étroit avec ces entreprises : en tant que structure solidaire et d’insertion, nous avons un certain nombre d’avantages à leur apporter en matière de RSE (responsabilité sociétale et environnementale des entreprises). Nous traitons aussi des déchets de bureau et certains plastiques qui partent en filière. Nous avons un engagement éco-responsable particulièrement fort, nous maîtrisons nos filières, c’est-à-dire que nous savons exactement où vont nos déchets. Le deuxième volet est l’upcycling , une activité nouvelle, très innovante. L’upcycling consiste à donner une valeur plus importante à une matière ou un objet qu’ils n’avaient au départ, soit sur le plan esthétique soit sur le plan marchand. L’upcycling repose sur des méthodes industrielles avec l’intervention d’un designer, il faut que cela soit fonctionnel et fait dans les règles de l’art.

Quel bilan tirez-vous sur le plan humain?

Au sein de l’équipe qui a porté le projet depuis septembre 2012, ce qui a compté c’est la motivation. Cette équipe est hautement qualifiée. Tous les permanents sont des universitaires ou des ingénieurs qui ont décidé de travailler dans le monde de l’insertion avec un statut et un salaire qui n’est pas ceux auxquels ils pourraient prétendre dans un emploi classique, dans un bureau d’études ou de design. A travers l’insertion, ces personnes ont décidé d’assurer leur propre développement personnel en s’engageant auprès de personnes en difficulté sociale, au risque de se remettre en question très souvent pour les accompagner au mieux. D’avancer vers leur propre changement. Pas simplement d’accompagner le changement des autres.

L’association Api’Up (4 permanents) et a lancé en janvier 2014 l’atelier d’insertion Recycl’Up (9 salariés en insertion) en s’inspirant du modèle d’Extra Muros à Paris. Parmi ses clients, les marques Volcom et Rip Curl pour le recyclage des textiles issus de l’industrie du surf.

Api’up

avise.org

economie_circulaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *